Brave comme Chénier

Mon oeuvre pour le 180 ans de la rébellion des Patriotes, présentée lors d’une exposition commune pour la ville de Saint-Eustache. À l’époque, pour démontrer la détermination et le courage d’une personne, on disait «Brave comme Chénier» en l’honneur de Jean-Olivier Chénier.

Un peu d’histoire : La bataille de Saint-Charles du 25 novembre, qui se termine par une défaite, démoralise les insurgés. Chénier a peu d’hommes pour défendre le village de Saint-Eustache face aux forces gouvernementales qui préparent l’attaque. Le curé Jacques Paquin tente alors en vain de le persuader de déposer les armes.

Le 14 décembre 1837, l’armée de John Colborne arrive de Montréal par l’île Jésus, flanquée des volontaires locaux commandées par Maximilien Globensky. L’assaut est donné contre Chénier et ses hommes, retranchés dans l’église, le presbytère, le couvent et les maisons environnantes. L’affrontement est par trop inégal et la bataille de Saint-Eustache se termine par soixante-dix morts chez les Patriotes. Chénier est tué de plusieurs balles au moment où il sort de l’église en flammes.


Exposition

  • 180 ans des Patriotes - 2018 - Saint-Eustache
  • 1er prix du jury et vote du public

Distinctions

  • Acquise par la ville de Saint-Eustache pour être remise à la SNQ des Laurentides